Tisseurs d’histoires …. sur les fils de l’imaginaire

« De chaque instant, faire une oeuvre d’art .. »

« Olinka » Christine Sionnet-Thirion – Editions le souffle d’or

C’est dans la plénitude des jours d’été que la créativité peut s’épanouir à l’image de la nature et de certains végétaux qui sont à leur maximum de leur éclosion. C’est le moment de l’année où certains vont se re- connecter avec eux même s’offrant du temps pour flâner, créer, rêver .. C’est le temps où certains sont réunis en famille, entre amis pour célébrer ce temps de vacances au sens large, celui où l’on vient se ressourcer avant de reprendre le « chemin des écoliers » ou son flambeau. Pour ma part c’est le temps où plus que jamais les histoires viennent teinter mon quotidien de multiples nuances de l’arc en ciel  : les contes, les récits de vie, la poésie tous m’accompagnent en général mais plus encore en cette période estivale où le temps prend un nouveau tempo, ou chaque instant peut être vécu pleinement, dépouillé du stress des jours quotidiens parfois surchargés.

« Et si c’était les histoires que l’on conte et l’on raconte qui allaient sauver le monde ? »

–          Christiane Singer « Eloge du mariage, engagement et autres folies » – Albin Michel

IMG_8589_export

Fenêtre ouverte sur l’imaginaire … des pierres solides et des roses magnifiques et une auréole de mystère qui règne dans les vieilles pierre !

Pour ce mois d’été je vous invite à partir à la recherche de fils d’imaginaire qui  vous permettront de tisser des histoires seul ou à plusieurs, entre amis ou en famille. Les enfants aiment beaucoup cette pratique qui les motive bien souvent sur les sentiers de balades où marcher n’est toujours motivant quand ils n’en voient pas la fin ! Mais ce n’est pas réservé aux enfants. Les « grands » (de 10 à 100 ans et plus)  sont invités à réveiller leur enfant intérieur et à retrouver le temps d’un instant le bonheur de se laisser glisser dans un autre monde une autre vie le temps de l’histoire.

Raconter des histoires au coin du feu, au bord d’un ruisseau les pieds dans l’eau, sur son balcon ou au jardin est une belle manière de vivre un moment partagé en une aventure racontée où chacun y prendra plaisir et se coulera avec délice dans le tissage de l’histoire.

Tisseur d’histoires …

Quel sera le personnage de mon histoire … Fermez les yeux et imprégnez vous de votre environnement.  Faites trois grandes inspirations / expirations lentes consciemment, détendez vous. Comment vous sentez ?  Le cadre de mon histoire peut-il prendre sa source dans le lieu où vous vous trouvez ou au contraire va-t-il prendre une forme totalement opposée ?

Le héros … je vous propose de fabriquer des petites cartes faciles à emporter dans un sac pour une balade. Vous pouvez réaliser 4 types de cartes différentes : des personnages, des lieux, des objets, des actions. Pour plus de visibilité vous pouvez utiliser des couleurs différentes pour chaque catégorie.

Exemples pour inspiration :

Personnages : magicien, petite fille, coccinelle savante, casserole qui parle, un champignon qui danse, une petit garçon intrépide, une sorcière coquette …..

Lieux : une plage déserte, une forêt merveilleuse, une cabane en bois, une ile déserte, un chalet sur la montagne, un igloo, un immeuble en ruines …

Objets : une théière qui parle, une bougie, une lampe magique, une échelle, une chaise à 10 pieds, un hamac, une couronne …

Actions : marcher, dormir, tisser, rêver, dormir, escalader, voyager …..

Lâcher vous et laisser venir des lieux, personnages, objets, actions variés, fantaisistes, …

Pour commencer tirez une carte de chaque catégorie .. vous avez les ingrédients de départ pour votre histoire … à présent c’est à vous .. à chaque fois qu’il est nécessaire de relancer votre inspiration, piochez une nouvelle carte pour rajouter un élément dans l’histoire. N’hésitez pas à faire appel à votre imagination qui ne demande qu’à se débrider !

Si vous choisissez la formule écrite, mettez vous en écriture automatique et écrivez sans vous arrêter sans prêter attention à la formulation des phrases, à l’orthographe ou à la grammaire. Ce qui compte est d’écrire, écrire sans cesse à partir des éléments que vous avez pioché pendant un temps que vous vous fixez au départ, 5 ou 10 minutes et lancez vous dans l’aventure du tisseur d’histoires !

N’hésitez pas à partager vos expériences en laissant un commentaire sur le site !

Bel été et bons voyages dans de belles, mystérieuses, joyeuses et  fantaisistes  contrées imaginaires !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s