Les 12 petits mois

Pour donner un sens particulier aux jours entre Noël et l épiphanie et se préparer à l année toute neuve à venir.
Parce que chaque jour contient bien plus que les 24 h apparentes. ..

image

Du 20 déc au 6 janvier
 
Même si l’exactitude astronomique nous dit que non seulement la lumière diurne a cessé de décroître, mais qu’elle avance d’un saut de coq, l’impression reçue de ces jours est celle d’une nuit immobile où l’on cherche en vain les signes de remontée vers la clarté. Il faudra un mois avant qu’on ne la perçoive.
Est-ce pour cette raison – demeurer dans le mystère de l’ombre – que l’on attribue à ces jours des dons divinatoires ? On les appelle : les douze petits mois.
Dans les campagnes où la météorologie était si importante on croyait que ces jours privilégiés des ténèbres annonçaient les temps du ciel pour toute l’année à venir. Que n’observait-on pas pour faire d’utiles prévisions ! les halos et les cornes de la lune, les aubes et les soirs, on interrogeait saint Médard, saint Vincent-ami-du-beau-temps, sainte Lucie la pleureuse, Notre-Dame d’août, on épiait nuages et gelées, brumes de combe ou de crête, on tirait des présages du sel, du bois, du fer, des odeurs, des cors aux pieds, de l’abeille et du crapaud, des paons et de l’hirondelle, du chat et du corbeau. Le jour de Noël on déposait sur la cheminée douze coupelles d’oignon – l’oignon est formé d’assiettes creuses empilées les unes dans les autres – et l’on surveillait leur évolution. On notait le sec, le moisi, l’humide, le pourri. Et l’on en déduisait, car tout détail avait un sens, que tel mois serait pluvieux, que dans tel autre on attendrait en vain les orages.
Du matin du 20 décembre au soir du 6 janvier, il y a douze jours.
Marie Rouanet

Le cycle des douze jours

Le cycle de Noël, que l’on pourrait appeler la période des fêtes, comprend primitivement les douze jours ou les douze nuits entre Noël et l’Épiphanie. Cette durée varie selon les régions et selon les pays, sans que l’on puisse donner les raisons de ces écarts. En Provence, cette période s’étend de Noël à la Chandeleur, soit une quarantaine de jours, comme en Angleterre, en Écosse et en Catalogne d’Espagne. Dans le Périgord, elle va de la Sainte-Catherine aux Rois, alors que dans la plupart des régions de France, elle ne dure que de la Noël aux Rois.
Mais si la durée variait, les pratiques étaient les mêmes à travers régions et pays : tournées de quêtes des enfants, allumages de feux et de torches, et célébration des fêtes des saints.

En Alsace

Ces jours comptent parmi les plus étranges et les plus mystérieux de l’année.
Mise en place par l’Eglise primitive en 567 après ,J.. cette « petite année » (‘s kleine Johr) relie l’ancienne date de célébration de la naissance du Christ (6 janvier) au 25 décembre,
Ces douze jours portent en Alsace le nom de « die Lostage », les jours pendant lesquels le sort de l’année a venir est fixé, chaque jour correspondant a un mois de l’année.
Parfois, ces nuits se nomment « Rauchnächte » ou « Rauhnächte », les nuits pendant lesquelles on fait brûler (räuchern) des plantes, de l’encens pour purifier et protéger maisons et étables.
Pendant ces nuits, on s’adonne à diverses pratiques, plus ou moins magiques, ayant pour but de connaître l’avenir et la fécondité des champs
 
L’oracle de l’oignon (Ziewelorackel) : après avoir coupé en deux un oignon, on en sépare les différentes chemises qui forment un récipient creux. On dispose les douze cupules ainsi obtenues sur une table et l’on ajoute dans chacune une pincée, de sel. La cupule pleine de sève signifiera que le mois correspondant sera humide, celle restée sèche que le mois sera sec.
 
 L’observation méticuleuse du temps de chaque jour pendant cette période permettra de déterminer le climat de chaque mois correspondant.
 
Afin de connaître le prix des céréales, le paysan prenait 12 grains de blé et l’un de ses enfants les disposait l’un après l’autre sur le poêle en faïence ; la chaleur faisait bondir le grain qui indiquait ainsi, suivant la vigueur de son saut, le cours du blé pendant le mois symbolisé.

Copyright © 1997-2014 Notre-Dame de Sion – Mentions légales
Réalisation Atelier Audiovisuel nds Lyon.

Publicités

Les 12 petits mois

Pour donner un sens particulier aux jours entre Noël et l épiphanie et se préparer à l année toute neuve à venir.
Parce que chaque jour contient bien plus que les 24 h apparentes. ..

image

Du 20 déc au 6 janvier
 
Même si l’exactitude astronomique nous dit que non seulement la lumière diurne a cessé de décroître, mais qu’elle avance d’un saut de coq, l’impression reçue de ces jours est celle d’une nuit immobile où l’on cherche en vain les signes de remontée vers la clarté. Il faudra un mois avant qu’on ne la perçoive.
Est-ce pour cette raison – demeurer dans le mystère de l’ombre – que l’on attribue à ces jours des dons divinatoires ? On les appelle : les douze petits mois.
Dans les campagnes où la météorologie était si importante on croyait que ces jours privilégiés des ténèbres annonçaient les temps du ciel pour toute l’année à venir. Que n’observait-on pas pour faire d’utiles prévisions ! les halos et les cornes de la lune, les aubes et les soirs, on interrogeait saint Médard, saint Vincent-ami-du-beau-temps, sainte Lucie la pleureuse, Notre-Dame d’août, on épiait nuages et gelées, brumes de combe ou de crête, on tirait des présages du sel, du bois, du fer, des odeurs, des cors aux pieds, de l’abeille et du crapaud, des paons et de l’hirondelle, du chat et du corbeau. Le jour de Noël on déposait sur la cheminée douze coupelles d’oignon – l’oignon est formé d’assiettes creuses empilées les unes dans les autres – et l’on surveillait leur évolution. On notait le sec, le moisi, l’humide, le pourri. Et l’on en déduisait, car tout détail avait un sens, que tel mois serait pluvieux, que dans tel autre on attendrait en vain les orages.
Du matin du 20 décembre au soir du 6 janvier, il y a douze jours.
Marie Rouanet

Le cycle des douze jours

Le cycle de Noël, que l’on pourrait appeler la période des fêtes, comprend primitivement les douze jours ou les douze nuits entre Noël et l’Épiphanie. Cette durée varie selon les régions et selon les pays, sans que l’on puisse donner les raisons de ces écarts. En Provence, cette période s’étend de Noël à la Chandeleur, soit une quarantaine de jours, comme en Angleterre, en Écosse et en Catalogne d’Espagne. Dans le Périgord, elle va de la Sainte-Catherine aux Rois, alors que dans la plupart des régions de France, elle ne dure que de la Noël aux Rois.
Mais si la durée variait, les pratiques étaient les mêmes à travers régions et pays : tournées de quêtes des enfants, allumages de feux et de torches, et célébration des fêtes des saints.

En Alsace

Ces jours comptent parmi les plus étranges et les plus mystérieux de l’année.
Mise en place par l’Eglise primitive en 567 après ,J.. cette « petite année » (‘s kleine Johr) relie l’ancienne date de célébration de la naissance du Christ (6 janvier) au 25 décembre,
Ces douze jours portent en Alsace le nom de « die Lostage », les jours pendant lesquels le sort de l’année a venir est fixé, chaque jour correspondant a un mois de l’année.
Parfois, ces nuits se nomment « Rauchnächte » ou « Rauhnächte », les nuits pendant lesquelles on fait brûler (räuchern) des plantes, de l’encens pour purifier et protéger maisons et étables.
Pendant ces nuits, on s’adonne à diverses pratiques, plus ou moins magiques, ayant pour but de connaître l’avenir et la fécondité des champs
 
L’oracle de l’oignon (Ziewelorackel) : après avoir coupé en deux un oignon, on en sépare les différentes chemises qui forment un récipient creux. On dispose les douze cupules ainsi obtenues sur une table et l’on ajoute dans chacune une pincée, de sel. La cupule pleine de sève signifiera que le mois correspondant sera humide, celle restée sèche que le mois sera sec.
 
 L’observation méticuleuse du temps de chaque jour pendant cette période permettra de déterminer le climat de chaque mois correspondant.
 
Afin de connaître le prix des céréales, le paysan prenait 12 grains de blé et l’un de ses enfants les disposait l’un après l’autre sur le poêle en faïence ; la chaleur faisait bondir le grain qui indiquait ainsi, suivant la vigueur de son saut, le cours du blé pendant le mois symbolisé.

Copyright © 1997-2014 Notre-Dame de Sion – Mentions légales
Réalisation Atelier Audiovisuel nds Lyon.

Calendrier de l avent (24) : Une image, un mot, une histoire ‘…..

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/dd6/35512324/files/2014/12/img_0416.jpg

 » C’est alors que dans un concert de trompettes est apparu l’ange Gabriel. Quand il arrive tout le monde se pousse, car a chaque fois il gagne tous les concours. Mais Dieu qui voit toujours tout, aperçoit Maël dans un coin et lui dit, :
– approche Maël, vient me montrer ton étoile …
Maël approche timidement, en serrant sa précieuse étoile contre lui. Dieu la regarde et dit avec une grande bienveillance et douceur :
– c est exactement cette étoile qu il faut pour cette nuit la. De joie tous les anges applaudissent, tous se réjouissent pour Maël.
Alors Dieu de lève et prend Maël par la main. Et tous les deux marchent longtemps dans le ciel. Ils arrivent enfin au bord d ne trouée de nuage. Ensemble ils s accroupissent. Et Dieu dit à Maël :
– tu peux lâcher ton Etoile …
Et doucement, doucement, Maël lâche son étoile qui descend tranquillement pour s arrêter juste au dessus de la crèche de Bethlehem. »

JOYEUX NOËL A TOUS !!!

Calendrier de l avent (23) : Une image, un mot, une histoire ‘…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/dd6/35512324/files/2014/12/img_0415.jpg

 » Maël est parti avec son Etoile dans les bras et son chiffon dans sa poche pour pouvoir la faire briller si elle venait à se ternir, ou juste avant de la présenter au concours. La il n est pas arrivé le premier, il est même plutôt le dernier. Il y a une foule d anges. Ils sont grands, avec de grandes robes et leurs étoiles scintillantes dans les bras. Il y en a de toutes les couleurs. Des étoiles couleur d arc en ciel, des étoiles bleues, roses, vertes, quel magnifique spectacle !!! Dieu dans son fauteuil, voit chaque ange individuellement devant lui et fait à chacun un compliment sincère pour sa belle Etoile. Mais chaque fois il rajoute aussi, ce n est pas cette Etoile que je cherche.
Quand soudain, on entend tambours et trompettes ….. »
Suite et fin demain …

L Etoile de Maël, conte de Noël.

Calendrier de l’avent (22) : Une image, un mot, une histoire…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/dd6/35512324/files/2014/12/img_0414.jpg

« Maël était tellement occupé avec son étoile qu il ne faisait plus du tout attention aux petites annonces du ciel. Un jour son ami Gamaliel lui annonce qu un grand concours se prépare pour choisir la plus belle Etoile pour une nuit particulière.
Tout d’abord Maël n a pas très envie de quitter son morceau de nuage et surtout il ne veut pas quitter son étoile. Mais Gamaliel insiste tellement que Maël fini par accepter ….. » Suite demain. …

L étoile de Maël, conte de Noël.

Calendrier de l’avent (21): Une image, un mot, une histoire…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/dd6/35512324/files/2014/12/img_0413.jpg

« Un jour Maël répond à une petite annonce du ciel. Il arrive et se retrouve seul devant le grand ange qui distribue les balais à nuages et les chiffons à étoiles. Il se demande s’ il est le dernier, où le premier peut être ?
-tu es juste a l heure dit l’ange et il lui donne un chiffon à étoile juste à sa taille.
– marche 100 jours vers l est, puis tu fais 200 pas vers le nord et tu tournes 50 fois sur toi même, puis tu fais 10 pas à cloche pieds vers l ouest, et là tu la trouveras ..
Maël fait exactement tout ce que l ange lui a dit. Et il la trouva au creux d un nuage. Toute terne, sans couleur et sans lumière. Alors il s installe et la prend dans ses bras et doucement , longuement il frotte son étoile pour lui redonner sa lumière. Ça ne s est pas fait en un jour, ni en dix, ni même en vingt ans, mais au bout de deux cent ans l étoile a commencé à luire d abord tout faiblement puis de plus en plus joyeusement.  »

L étoile de Maël, conte de Noël. Suite demain ….

Calendrier de l’avent (20) : Une image, un mot, une histoire…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/dd6/35512324/files/2014/12/img_0411.jpg

 » il s appelait Maël. Son rêve était de devenir balayeur de nuages, ou mieux encore polisseur d étoiles !!! Mais Maël était un tout petit ange et chaque fois qu il répondait aux petites annonces du ciel, le balais était trop grand et balayait Maël, et le chiffon avait tant de plis que Maël retombait dedans comme dans un édredon. »
Mais un jour … La suite demain ….

L Etoile de Maël, conte de Noël, Bayard Edition.