Mots d’emprunts

Aujourd’hui ce ne sont pas mes mots, ni même mes peintures. Aujourd’hui j’emprunte les mots de Christiane Singer dans les « Sept nuits de la reine » et j’illustre ces propos par une peinture que j’aime tant de Ioyan Mani, une artiste canadienne des Premières Nations issue du patrimoine Santee et Oglala. On lui a donné le nom de Sioux « Ioyan Mani ».

« Connaissez vous le chant des mères africaines ? « donne moi un enfant pour m’engendrer ! Un enfant pour me mettre au monde ! »

Oui un enfant pour m’engendrer, un enfant pour me mettre au monde ! Voilà ce qui a lieu, pas le contraire. L’enfant engendre sa mère. Sans l’enfant elle reste orpheline de père et de mère ! (…)

Cet enfant tenait le monde ensemble. Et depuis sa mort, le monde se délite et se défait.

C ‘est dans l’enfance que l’amour fou tout comme la sagesse ont leurs racines profondes »

Christiane Singer « Les sept nuits de la reine »

New Beginnings

Belle semaine !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s