Le sommeil du bébé, entre mythes et réalité

Depuis sa naissance votre bébé a fait peut-être deux ou trois nuits, c’est-à-dire 5 heures de sommeil d’affilées (ce qui est énorme pour un tout petit bébé), sinon il se réveille plusieurs fois par nuit. Votre entourage vous dit que vous ne vous y prenez pas bien et qu’en répondant aux pleurs de votre enfant à chaque manifestation nocturne vous allez en faire un enfant capricieux et exigeant. Qu’un enfant doit dormir et que ce n’est qu’une question de volonté.

STOP ! Votre enfant ne dort pas parce que c’est physiologique de ne pas faire ses nuits si petits  ! Le sommeil du bébé est très différent de celui de l’enfant plus grand et des adultes. Il est normal qu’il se réveille plusieurs fois par nuit.

Déjà ce qu’il faut savoir c’est que l’évolution du sommeil n’est pas linéaire. Il y a des régressions, c’est normal, et de toutes manière les régressions sont fréquentes dans les domaines de la croissance de l’enfant, surtout lorsqu’un évènement survient, même minime qui affecte l’enfant.

Il existe, mais ce n’est pas la norme, des enfants qui font leurs nuits dès 3 mois. Et même un enfant qui aura fait quelques nuits précocement ne sera pas forcément épargné par des régressions. En effet le sommeil évolue, les rythmes se modifient et les cycles aussi. En effet un cycle de sommeil dure environ 50 minutes jusqu’à 2 mois, 60 minutes jusqu’à 6-9 mois et s’allonge progressivement pour atteindre 90-120 minutes chez l’adulte. Ce qu’il faut savoir c’est qu’entre deux cycles il se produit des micro-réveils et la difficulté réside dans le re-endormissement spontané ou non du bébé après son micro-réveil. Souvent au bout de 2-3 cycles ces micro-réveils sont plus importants. Souvent lorsque le bébé s’agite, il n’est pas nécessairement en train de se réveiller, mais juste de passer d’une phase de sommeil à une autre.

La difficulté est de permettre à l’enfant de se rendormir entre deux cycles de manière sécurisante pour lui. Pour cela il est important pour lui de se réveiller dans le même environnement que celui dans lequel il s’est endormi. Sinon il peut y avoir un phénomène de stress et d’incompréhension.

Chaque enfant étant différents, il est important de comprendre ses besoins et de réinventer des rituels de sommeil qui vous conviennent, à vous et à votre bébé. Il n’y a pas de recette miracle mais une observation fine qui permettra de mieux le comprendre. Mais pas d’inquiétude, un enfant à qui on  répond la nuit ne deviendra pas tyrannique. Au contraire ! Un enfant respecté dans ses besoins pourra s’épanouir et faire confiance aux adultes qui l’entourent.

Douce nuit !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s