Se relier à la vie

Ma vie créative s’adresse à toutes les personnes qui ont envie de se façonner une vie qui leur ressemble. La créativité se glisse dans tous les domaines de la vie. J’aime observer ses différentes formes. Il y en a une qui m’émeut beaucoup, c’est celle qui prend forme dans la parentalité réinventée et créative. La situation de confinement que nous avons vécu à peu voir éclore des trésors de créativité parents enfants et ça me réjouie tellement !

Une autre forme me touche beaucoup, c’est lorsque se lient créativité et nature. dans ces cas là j’ai le sentiment d’être au plus juste. Il me semble qu’entretenir le lien qui lie l’Homme à la nature est à choyer, à préserver, à tisser de fils d’or et d’argent. Il est plus qu’urgent d’en prendre soin et de le préserver. D’ailleurs ne nous sentons pas perdus sans ce lien précieux qui nous relie à la Terre Mère dans tous ces aspects ? Elle nous invite à être et devenir plutôt que d’avoir et conserver. Tout passe, tout est mouvement. la nature en est un magnifique exemple. N’avez vous pas eu l’impression d’ailleurs qu’il vous a manqué la naissance du printemps cette année ? Presque comme si une partie de la vie avait disparue. Comme ces naissances qui sont passées inaperçues, ces parents qui n’ont pas pu les partager avec leur familles éloignées. On découvre l’enfant quelques mois plus tard, ses premiers jours ayant été réservés à la maman d’abord puis au papa quand quelques jours plus tard il a pu retrouver sa compagne et leur enfant. Et tout passe … teinté parfois de quelques regrets ..

Il me semble en tout cas, que quoi que l’on vive c’est cette part de nous, cette part qui baigne ses racines créatives dans le quotidien qui nous permet de transformer ces temps anxiogènes en des moments où la vie est la seule chose importante, la seule qui nous reste à choyer, avec la nature qui fourmille de vie dans ce printemps magnifique qui se moque bien du virus.

Je vous invite à aller les mains dans vos poches trouées, plonger dans la terre, la couleurs, le nez en l’air, respirer, et vous relier à la vie.

« En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux »

Marc Aurèle

Que la journée vous soit douce, et créative !

Quel est ce saboteur qui m’empêche de tourner en rond ?

Avez vous plongé dans l’écriture depuis la semaine dernière ? Comment est votre liste ? avez vous dansé ? chanté ? pris un bain à midi avec des fleurs flottant dans l’eau ? avec vous trouvé ce qui vous fait vraiment vibrer et vous permet de vous sentir aligné et heureux ?

Je vous souhaite vraiment d’avoir trouvé la joie dans ces moments choisis, et dans votre quotidien. Évidemment je sais que ce n’est pas forcément facile. Je le connais ce saboteur, ce censeur qui vient vous susurrer à l’oreille, ce sont des âneries tout ça ! c’est pas sérieux ! non mais de quoi as tu l’air ? bref qui vous invite dare dare à ranger votre journal au fond d’un tiroir, et d’avancer sérieusement dans la vie, à se battre, parce que la vie ce n’est pas une partie de rigolade. Je parle de l’égo bien sûr qui vient museler la plupart des tentatives de suivre son propre chemin, d’écouter sa petite voie intérieure en créant notamment de la peur. Il entretien les émotions négatives, vous met en résistance et surtout il n’est jamais rassasié ! un vrai glouton ! C ‘est comme dans le conte du loup blanc et du loup noir. C ‘est celui que l’on nourrit qui va prendre des forces, grossir et devenir omniprésent.

Billet

Il était une fois un jeune enfant pétillant de vie, hardi, joueur, rêveur qui se pose beaucoup de questions et les soumet au monde.

Un matin il va voir son grand-père, un vieil homme sage en qui il a entière confiance. C ‘est chez lui qu’il se réfugie lorsqu’il est triste, mais aussi lorsqu’il est heureux, car il écoute vraiment.

Il lui demande “Dis-moi, Grand Père, qu’est-ce qu’un Homme ?”

Son grand-père lui répond par une histoire. Il l’entraine dans des contrées lointaines, des animaux, et surtout des loups.

« Vois tu il y a le loup noir, sombre, manipulateur, colérique, terrifiant qui domine les autres par la peur qu’il fait naitre chez eux. Il se bat, il tue et pas que pour manger, il se venge, il créer la terreur.

Et puis il y a le loup blanc, accueillant, équitable, joyeux, solidaire et fraternel. Pacifique, lucide, il protège les siens et soutient les autres, attentif, généreux et confiant.

Le grand père explique à son petit fils que chaque Homme a en lui ces deux loups qui ne cessent de s’affronter.

L’enfant demande à son grand-père lequel des deux loups gagne en final ?

Le grand-père lui répond : « Celui qui gagne est celui que tu nourris »

 

Et vous quel loup voulez vous nourrir ?

Je vous souhaite une douce journée !

Naitre et grandir à Munich : le chant prénatal

Je poursuis la présentation de mes activités munichoises autour de l’accompagnement des familles et des bébés. Aujourd’hui : LE CHANT PRENATAL

« Ma jolie sirène, mon poisson d’argent, dis moi où tu m’entraines à travers le temps.. »

Marie-Louise Aucher

Dans les années 70 Marie-Louise Aucher (cantatrice) à l’intuition que le chant produit des vibrations bénéfiques pour l’équilibre neurologique et affectif du bébé. Les recherches qu’elle fera en collaboration avec des médecins obstétriciens, des médecins chinois, des ostéopathes, des sage-femmes, des phoniatres lui donneront raison.

A la même période Françoise Dolto affirme que le bébé est une personne et que le vécu prénatal laisse des traces chez l’enfant et l’adulte qu’il devient.

Le chant est un massage interne tant pour la mère que pour le bébé. C ‘est une école du souffle. Chanter permet d’améliorer la posture et donne de l’énergie à la femme enceinte. Quant au bébé il profite des nombreux bienfaits du chant prénatal et surtout il se tisse un lien profond, dont la voix en est le fil et qui le guidera en douceur tout en le rassurant.

La voix, une enveloppe de douceur, un cocon rassurant

Le savez vous ? que le fœtus in utéro, entend autour de la 22ème semaine de grossesse et que les sons qui vous auront bercés tous les deux durant ces neuf mois, resteront des sonorités rassurantes pour lui après la naissance.

Dans le ventre de sa mère, le fœtus est baigné de sons. La circulation sanguine, les battements du cœur de sa mère, la marche rythmée, la caresse de la voix, la respiration, toutes la musique des fonctions vitales qui le bercent et l’accompagnent durant ces neuf mois sonores. Le rythme essentiel au développement fait partie de la vie du fœtus très tôt durant la grossesse. Rien d’étonnant à ce que le bébé, une fois né, éprouve un besoin vital de les retrouver. Il en a besoin pour se sentir sécurisé. Cette sécurité lui permettra d’être rassuré lors de ses débuts dans le monde et même après !

Durant la grossesse, la voix de sa mère lui parvient par transmission osseuse, particulièrement dans le bassin où les vibrations et les sons sont amplifiés et créent une enveloppe sonore pour le bébé. La voix du père est transmise à travers le liquide amniotique. Elle lui parvient davantage feutrée.

La voix est un organe très intime, parfois d’ailleurs nous n’aimons pas entendre notre voix. Elle est chargée de nos intentions et de nos émotions. Le bébé dans votre ventre y est déjà très sensible et avec la voix, vous lui transmettez une palette d’émotions qu’il ressent et qui s’impriment en lui. Le son constitue une véritable enveloppe protectrice pour lui. A la naissance, il saura reconnaitre votre voix parmi d’autres voix féminine. Votre voix saura mieux que n’importe laquelle le calmer lors de crises de pleurs ou l’angoisse.

Le chant prénatal permet cet accompagnement de la future maman, du papa et du bébé durant la grossesse dans un but de bien être (travail du souffle, posture, massages, lien mère-enfant ..) et dans la perspective d’utiliser les sons graves pendant l’accouchement. La future maman est invitée à choisir une chanson d’accueil qui sera celle du bébé. Chantée en prémices avant la naissance, le bébé reconnaitra la musique qui l’aidera à se calmer.

Vous vivez à Munich ? vous attendez un bébé et vous êtes tentés par le chant prénatal ?

Contactez moi : vir.loth@gmail.com

Que ces temps de fêtes vous soient doux !

Le temps des fêtes est souvent synonyme d’agitation et de courses alors que certains aspirent au calme et à une certaine intériorité. Je vous souhaite de revenir à l’essentiel. De prendre vraiment du temps ,pour les choses que vous aimez, ne rien faire de temps à autre, lire, créer,  rire, se retrouver en famille, entre amis, retrouver le plaisir des choses simples, à la mode Hygge …

Noël, Arbre De Noël, Résumé, Étoiles

1- Accorder une réelle importance aux petites choses

Selon le hygge, le bonheur doit être récolté à petites doses, au quotidien. On préfère une ribambelle de moments qui nous « remplit » de joie plutôt que de viser un gros bonheur, lointain et abstrait. En reconnaissant nos joies quotidiennes, on cultive un sentiment de satisfaction.
Mots inspirants : appréciation et gratitude.

Étoiles Cannelle, Bâtons De Cannelle

2- Miser sur l’atmosphère et l’ambiance

Il y a des lieux où on se sent bien, des ambiances qui nous procurent un bien-être presque instantané et des atmosphères qui font ressortir le meilleur de nous. Pensez aux maisons de vos amis dans lesquelles vous entrez et vous vous sentez bien, détendus. Faites la liste des endroits où vous vous sentez bien dès que vous y mettez les pieds et créez, chez vous, un cocon feutré, douillet et chaleureux. Consultez l’article Comment créer l’ambiance du «hygge living» dans votre maison pour vous inspirer.
Mots inspirants : refuge, réconfort et intimité

Lumières, Luminaires De Noël, Nuit

3- Être au lieu de compter/faire/avoir/paraître

Le hygge insiste sur les « états » plutôt que sur les biens. Ce n’est pas ce qu’on mange ou le prix de la bouteille de vin qui est important, mais le bonheur d’être ensemble, voilà tout. Et surtout, on dit aux autres ce qu’on ressent pour eux.
Mots inspirants : ressentir, vivre et profiter.

4- Vivre davantage au présent

Profiter du moment présent reste souvent difficile à faire, mais on s’y exerce à petites doses. On prend l’habitude de faire une chose à la fois, plus doucement. On ralentit la cadence et on essaie de vivre les différentes expériences qui s’offrent à nous en étant attentif à tous nos sens. Par exemple, on marche dehors sans écouteurs sur les oreilles pour nous imprégner des sons ambiants, des odeurs et du paysage autour.
Mots inspirants : attention et sensation.

5- Se dorloter

Un des principes de cette théorie scandinave du bonheur est de prendre soin de soi et de s’offrir des moments empreints de douceur. Pour être heureux, il ne faut pas toujours faire passer les autres devant soi. Il est nécessaire de se dorloter ce qui peut vouloir dire s’octroyer des petits plaisirs… plusieurs fois par jour. Pensez à garnir votre to-do list de moments-bonheur ou de récompenses bien méritées. Ainsi, vos journées sont instantanément plus roses. Du coup, c’est plus facile de se sentir heureux!
Mots inspirants : bien-être, douceur et chouchouter.

Chocolat Chaud, Cacao, Avent, Chocolat

6) Cultiver l’authenticité

L’authenticité, c’est être vrai avec les autres, nos sentiments et nos actions. On suit nos envies et nos élans. On écoute la petite voix à l’intérieur de nous : elle sait ce qui est bien pour nous quand on perd un peu le fil de nos vies. Elle nous aide à reconnecter à nos valeurs et notre bonheur. Tant mieux, on a envie de l’écouter!
Mots inspirants : sincérité, calme et envie.

Joyeux temps des fêtes ! et prenez soin de vous 🙂

Des livres pour créer, pour se rencontrer …

« Laissez toujours suffisamment de temps dans votre vie pour faire quelque chose qui vous rende heureux, satisfait, joyeux. »

Paul Hawken

Je poursuis mes propositions de livres à offrir pour les fêtes. Aujourd’hui ce sont des livres qui permettent la rencontre avec soi. Des livres pour créer, pour se retrouver. Des livres qui offrent d’ouvrir une petite porte pour laisser entrer le calme, se poser, vivre l’instant et respirer. Jouer avec les couleurs, retrouver son âme d’enfant et s’enthousiasmer. Oser réveiller votre créativité !

Créer ma vie ! 52 invitations créatives pour nourrir mon élan vital au fil des saisons

Une nouveauté écrite par une art-thérapeute. Un livre qui vous accompagnera tout au fil de l’année. Une merveille !

Von der Magie, deine eigene Heldin zu sein: Ein Selbstliebe-Kompass

Ce petit livre en allemand est une pépite. Soyez votre propre héroïne ! De quoi lire, se mettre en scène, une merveille là encore !

Vous êtes enceinte, vous souhaitez vous reconnecter avec l’essentiel, votre  bébé, votre créativité, prendre du temps pour vous, vous relaxer .. ce livre est pour vous. Des relaxations enregistrées vous permettrons de vous poser, de respirer et de vivre l’instant. Des exercices créatifs vous offrirons un chemin d’introspection dans cette période singulière qu’est la grossesse.

Le temps des fêtes peut-être l’occasion d’un tête à tête avec votre enfant. Prendre de temps de se poser ensemble et de créer, de jouer sur le thème des émotions. Un jeu à découper à l’intérieur, un jeu des familles sur les émotions. Bonne créativité partagée !

Prendre le temps de créer ensemble, simplement sans rechercher un résultat à tout crin. 3 parties, trois thèmes différents, le Journal Créatif, la nature, les histoires. Créer pour jouer 🙂

Prenez soin de vous !

 

Challenge créatif minimaliste J4

Mot du jour  : RESPIRATION

Prends chaque jour le temps de respirer. Mets en arrêt le pilote automatique qui guide la plupart de tes actions.

Inspire… Expire. La respiration comme un cadeau, comme un ancrage. Elle te ramène à l instant présent,  ici et maintenant le seul qu’ il te soit donné de vivre. Aujourd’hui prends le temps de respirer.

Prends le temps de jouer avec tes couleurs sans chercher à reproduire quoi que ce soit. Joue comme tu respires, en conscience, lentement, dans une qualité d’être. Sois l’artiste de cette présence à toi.

Inspire, expire la couleur et baigne toi dedans.

Que ta journée soit douce et colorée !

Janvier gris, janvier blanc …

Je lance un challenge créatif pour ce mois de janvier tout neuf comme un bébé qui vient de naitre. Tantôt gris, tantôt blanc, janvier est souvent long, parfois interminable. Après la frénésie des fêtes, janvier invite à plus d’introspection. A l’image de « Grand mère terre » dans le livre de Pierre Lienhard, où pendant cette saison froide, la vieille femme  répare les robes des fleurs, soigne les insectes et autres petites bêtes, l’hiver nous invite à prendre soin de nous pour mieux refleurir au printemps.

A l’aube d’une nouvelle vie, dans un nouveau pays, je me lance le défit d’une créativité minimaliste. Faute de place dans mes bagages, je n’ai pu emporter que le minimum, le kit de survie ! Une grande feuille format raisin peinte puis pliée et reliée. Une boite de Caran d’Ache aquarellable (petit format) 3 feutres poskas et feutre ultra fin. Je glane des magazines gratuits au fil de mes balades repérages et l’enthousiasme au cœur je me lance. Une page par jour. Une fois la grande feuille pliée , les pages du mini journal sont au format carte postale. Donc pas de risque de me plonger des heures sans voir le temps passer, je suis forcément limitée.

Le challenge : Chaque jour un mot (ça peut être un petit texte qui nourri l’esprit et lui donne des ailes ! et  une image (dessin, collage, ..) sur la mini page.

Si l’envie de faire avec vous chatouille l’esprit, n’hésitez pas à partager vos pages !

Postcard 1

Que la journée vous soit douce quelle que soit sa couleur 🙂

Glisser vers 2019 …

 » Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C ‘est ça la vie. »

Hwang Sok-Young

Les années se suivent entrainant dans leurs sillages tempêtes, périodes d’accalmie ainsi que les intempéries quotidiennes, petites intranquillités qui agitent gentiment les jours. Le changement d’année peut être l’occasion de faire une pause, un point sur la météo des jours. Se poser et choisir le cap pour la nouvelle année qui s’ouvre vierge devant nous. Bien sûr on peut l’accompagner de cotillons, de musique et de quelques bulles. Mais là n’est pas le plus important. Depuis quelques années j’accompagne ce passage, ce glissement d’une année vers l’autre par un rituel créatif. Cela donne du sens et surtout permet de ne pas se réveiller un jour surpris de constater que les années ont passées à notre insu.

Le rituel créatif prend en compte les vagues de l’existence, et permet également si nécessaire de prendre des cours de danse pour apprendre à danser sous la pluie afin d’apprécier chaque moment et pas que les ensoleillements.

Je vous propose si le cœur vous en dit de vous créer un rituel personnalisé, sous la forme d’un mandala du nouvel an.

Choisissez un moment où vous ne serez pas dérangé. Préparez une grande feuille format A3 ou plus et tracez un cercle sur la feuille. Préparez des crayons de couleurs, feutre, pastels, des couleurs qui vous inspirent. Installez vous confortablement, choisissez une musique qui vous inspire, préparez vous une boisson chaude réconfortante, allumez une bougie et faite le calme en vous. Les yeux fermés, mettez vous au contact de votre vie intérieure et plus spécifiquement de votre respiration. Goûtez votre respiration comme un cadeau. Inspirez, expirez. Mettez vous à l’écoute des sensations corporelles qui accompagnent la respiration.

Dans le cercle inscrivez en vrac les moments importants de l’année qui vient de s’écouler. Les pépites de l’année mais aussi les moments difficiles. Les personnes que vous avez rencontrées, ce qui vous fait sentir vraiment vivant, les mots joyeux qui vous inspirent, ce que vous avez découvert sur vous et que vous appréciez particulièrement. Laissez couler les mots sans les retenir en mode écriture automatique.

Puis dans des magazines, choisissez des images qui raisonnent avec ce qui vous souhaiteriez pour l’année à venir. Faites un collage sur les mots en vrac qui vous avez écrits, afin de représenter les intentions que vous mettez pour la nouvelle année. Rajoutez y de la couleur, avec de la peinture, des pastels, des feutres.  Pour finir choisisez un mot qui vous accompagnera pour 2019. Votre mot phare qui vous guidera dans la nuit mais aussi de jour, quelle que soit la météo. Faites le apparaitre en gros sur votre mandala.Soit en découpant des lettres dans le magazines, soit en le calligraphiant. Sentez ce mot, si il est bien en accord avec votre ressenti. Fermez les yeux, laissez le résonner dans votre tête, sonner dans votre cœur. Prenez le temps de respirer en conscience en laissant chanter ce mot en vous.

Je vous souhaite un beau moment de créativité. Vous pouvez également choisir de le réaliser en couple ou en famille.

Que cette nouvelle année vous soit douce et vous réserve de belles surprises. De la paix pour les cœurs, des couleurs pour la vie, l’enthousiasme pour sauter dans la nouvelle année à pieds joints, le sourire aux lèvres. Donnez vous la permission de rayonner de votre lumière pour éclairer la ville, la vie  et nourrir les cœurs.

« Dans un cœur plein, il y de la place pour toutes choses, mais dans un cœur vide, il n’y a de la place pour rien »

Antonio Porchia

JOYEUSE NOUVELLE ANNEE 2019 !

Nourrir la flamme

Il mit le chemin sous ses pieds et il partit. Ça se passe ainsi dans les contes. Le personnage principal prend la route pour un chemin initiatique, résoudre des énigmes et s’en sortir transformé, plus mature, mieux centré sur sa vie et son propre chemin. Nous somme tous à un moment donné, ce personnage principal qui met la route sous ses pas pour partir trouver sa lumière, celle qui permet à notre partie lumineuse de briller. Nous sommes tous invités à trouver et entretenir la flamme de vie, de l’enthousiasme, du feu intérieur, celui qui fait de nous des petites lumières, des lucioles dans la nuit. L’hiver s’est installé, accompagné d’une lune magnifique, astre merveilleux dans la nuit. C ‘est le moment de nous mettre en chemin. Enveloppez vous d’un manteau chaud, enroulez autour de votre cou une douce écharpe de laine mousseuse, un bonnet chaud sur les oreilles, des chaussures confortables, des gants et sortez dans le froid du petit matin, mettez vous en chemin.

Ma lumière, je la trouve dans ma créativité. En mêlant quelques fils, tissant certains mots choisis. Je mélange les couleurs pour me plonger dans des ambiances colorées. Je tricote des mots avec des brins de laine. Tout ceci concourt à me faire me sentir vivante, pleinement vivante, en me créant une vie faite à la main. Une vie où les sens s’éveillent, manipulent et transforment la matière.

Depuis quelques temps, j’ai repris mon bâton de pèlerin sur les chemins de campagne, mon panier au bras, à la cueillette de plantes sauvages, médicinales, parfois un peu folles mais tellement nécessaires à la vie. Loin d’être douces, elles contiennent dans leur germe une telles puissance que j’en reste émerveillée à chaque fois. Approfondir leur connaissance et leurs propriétés extraordinaires. J’essaye de faire cohabiter tout ce qui m’anime, en nourrissant mes passions pour vibrer à l’unisson. Créer, transformer et soigner aussi, avec une spécialisation dans l’accompagnement des bébés, des enfants, des femmes à tous les âges de la vie. Si je me coupe de cela, je ne suis plus cette petite lumière douce dans l’ombre de mes jours. Je suis donc la gardienne de ce feu discret, mais puissant.

C ‘est pourquoi en cette saison d’hiver, je vous invite à marcher sur votre chemin d’intériorité afin de faire jaillir la flamme. Nourrissez les flammèches, pour que chacun de vous, de votre place, puissiez devenir un petit lumignon, une petite luciole ou un grand feu de joie. Tout est bon, tout est juste. Et n’oubliez pas qu’une bougie peut en allumer des milliers d’autres sans perdre de sa lumière ! Alors répandez la,  sans craindre votre éclat !

2018 .. L’envol

Les années se suivent et les vœux se répètent. Les résolutions se prennent et quelques mois plus tard s’oublient ..

Alors cette année pas de grandes choses, mais des essentielles .. à première vue ça ne paie pas de mine et pourtant .. retour à une simplicité choisie.

  • Prendre le temps de ralentir quand le corps sonne l’alarme ..
  • Vivre pleinement en conscience l’instant présent car de toute manière il n’y a que celui là à vivre !
  • Être présent à soi, au monde et à l’autre, cet inconnu à côté duquel nous passons sans le regarder ..
  • Réveillez votre enfant intérieur, et jouez avec lui .;
  • Prendre du temps pour les choses que vous aimez, même si c’est quelques minutes. Les petits pas sont efficaces et quelques minutes pour soi c’est mieux que rien !
  • Si le cœur vous en dit, libérez votre créativité dans votre quotidien, vous verrez le jour avec de nouvelles couleurs !

« Avec un cœur ouvert, une respiration consciente et une pensée de compassion, on peut naviguer librement sur toutes les vagues de l’existence. »

Nicole Bordeleau

Alors déployez vos ailes, et Belle année 2018, qu’elle vous soit douce 🙂