Un p’tit nouveau !

C’est avec joie que je vous annonce la sortie de mon nouveau livre sur les émotions de l’enfant.

Sous forme d’un grand cahier d’activités autour des émotions. Des contes pour chacune d’elles, des jeux et des propositions riches et variées.

En vous souhaitant un magnifique week-end !

 

Publicités

De belles rencontres !

Le salon du livre de Saint-Louis a été l’occasion de magnifiques rencontres avec des personnes et des livres qui suscitent l’envie de lire ++++ !

Rencontre avec une maison d’édition qui présentent des contes, des livres audios et un petit dernier très poétique !

« Maman m’a dit », tout ce qu’une maman aurait envie de dire à sa fille à tous les âges de sa vie. Un petit bijou ! Ecrit par Gaëlle Fratelli et illustré par Lili Tarentule !

 

Rencontre également avec Anja Linder, Harpiste, qui venait présenter son témoignage, sa reconstruction après un terrible accident, où elle à dû tout réapprendre. Une trajectoire de vie remarquable ! Une artiste d’envergure, magnifique !

Son livre :

Et une autre rencontre avec un auteur que j’apprécie beaucoup, Barbara Constantine qui passait devant mon stand, feuilletant un de mes livres.

Simplicité et authenticité de la rencontre, ses livres sont beaux tout simplement, ils parlent de l’humain, des jeunes et des moins jeunes et des histoires de vie qui touchent au cœur.

 

Bref j’en ai encore la tête pleine et une pile de livres à lire pour mon plus grand bonheur !

Belle semaine !

Une p’tite histoire

Le froid est là, vraiment là, normal c’est l’hiver ! Pour se réchauffer, rien de tel qu’une bonne histoire à écouter au coin du feu, ou sous une couverture moelleuse avec dans les mains une boisson chaude réconfortante !

Aujourd’hui c’est l’histoire de « Sybiline« , issue de l’album « Hoku Pokus » d’Elzbieta, un auteur que j’apprécie tout particulièrement.

Quand une reine ne reconnaît plus son enfant à la crèche, la vie est pleine de surprises pour la petite princesse oubliée et rejetée. Mais c’est sans compter sur la jalousie des uns et la générosité des autres. Jusqu’où le chemin de la petite princesse va-t-il être parsemé d’embûches ?

Allumez une bougie, installez confortablement et ouvrez grand vos oreilles que j’y dépose mon histoire !

Une année en 12 jours

Les anciens faisaient leurs prévisions pour l’année à venir en étant attentif aux 12 jours qui séparent Noël de l’épiphanie. Chacun des jours correspondant à un des mois de l’année. Et pour vous de quelle manière se profile votre année ?  Quelles intentions portez vous à chaque mois à venir ?

Dans la perspective d’une belle année je vous invite à déguster chaque moment, ces petits instants qui tissent les jours, ces pépites qu’on ne voit pas toujours. Soyez présent à l’instant, pour déguster la vie comme un goûter de chocolat à la vanille et d’étoiles à la cannelle !

Prenez du temps pour prendre soin de vous .. et bientôt de nouveaux ateliers dans ce sens pour déployer vos ailes vers une nouvelle année pleine de nouveautés !

Etoiles à la cannelle

Pour la pâte :

3 blancs d’oeuf
250 gr. de sucre glace
1 sachet de Sucre Vanillé
1 c. à c. rase de cannelle moulue
400 gr. d’ amandes en poudre (ou de noisettes)

Et aussi:

un peu de sucre glace

Mode de préparation

Tapissez la plaque d’une feuille de papier cuisson. Préchauffez le four.

Four électrique: 140°C

Four à chaleur tournante: 120°C

Montez les blancs en neige ferme. Incorporez progressivement le sucre glace par cuillerées et continuez de battre jusqu’à obtention d’une neige ferme. Prélevez et réservez 2-3 c. à soupe pour le glaçage.

Mélangez le sucre vanillé avec la cannelle et 150g d’amandes (ou de noisettes) en poudre et incorporez délicatement aux blancs en neige. Ajoutez ensuite progressivement la quantité nécessaire d’amandes (ou de noisettes) en poudre jusqu’à ce que la pâte ne colle presque plus.

Saupoudrez le plan de travail d’amandes en poudre ou de sucre glace. Abaissez la pâte sur une épaisseur de 5 mm env. Découpez des étoiles à l’emporte-pièce et disposez-les sur la plaque. Badigeonnez les étoiles d’une couche de blancs en neige (si le glaçage est trop épais, ajoutez quelques gouttes d’eau pour l’assouplir).

Placez au four et faites cuire :

Position de la grille: Bas

Temps de cuisson : Environ 25 Min.

Faites glisser les étoiles sur une grille et laissez refroidir. A la sortie du four, les étoiles doivent être assez tendres sur le dessous.

Bonne dégustation !

Je n’aurai pas dit mieux !

Aujourd’hui j’ai envie de vous partager un article de Marie-Josée Guérin du blog « mots en bulle ». Il arrive à point nommé et sincèrement je n’aurai pas dit mieux. Par ces mots choisis, elle exprime toute l’ambivalence qui enveloppe Noël comme un grand manteau de neige.

Noël magique & zen : 15 affirmations pour y arriver

Par Marie-Josée Guérin

Les jours de décembre semblent défiler à vive allure, ne trouvez-vous pas ? Alors que vous tentez de terminer l’année en beauté dans toutes les sphères de votre vie, il y a une fête qui attire une bonne partie de votre attention… Noël !

Et pour cause, c’est LE moment de l’année où vous vous retrouvez en famille avec un million de traditions et obligations qui, trop souvent, vous font perdre le nord, pour ne pas dire le Pôle Nord ! C’est à ce moment que vous posez une multitude d’actions plus ou moins alignées avec ce qui vous anime vraiment.

Au final, vous vous retrouvez avec de belles résolutions pour l’année suivante en vous promettant que c’était la dernière année que les choses se passaient ainsi. Douze mois plus tard, c’est à recommencer.

Ça vous dit quelque chose ? Quelle que soit l’image que vous vous faites du Noël idéal, nous pouvons nous entendre sur un truc : vous méritez toutes de vivre un Noël magique et zen.

Et si tout ça ne dépendait que de vous ? Au fond, Noël reste Noël et c’est la façon dont vous l’abordez qui lui donne sa couleur si particulière. C’est pour cette raison que je vous ai préparé 15 affirmations à intégrer dès aujourd’hui à votre quotidien pour vous assurer de vivre un Noël magique et zen.

1- La gratitude est la meilleure attitude.

Je ne le dirai jamais assez souvent : la gratitude est le point de départ d’une vie plus positive et enrichissante. Ainsi, pourquoi ne pas l’intégrer dès maintenant à vos traditions des Fêtes ? Je vous garantis que la dinde aura soudainement bien meilleur goût !

2- Je crois que de bonnes choses vont se produire.

Avez-vous déjà essayé d’appréhender le pire ? Et si vous commenciez à essayer l’inverse juste pour voir ? Le réveillon en famille sera très certainement plus amusant pour tout le monde et les moments jadis appréhendés vous sembleront beaucoup moins graves.

3- Je fais le choix de rester zen.

À quoi bon s’énerver ? Après tout, qui subit généralement le plus de désagréments de cet énervement ? En choisissant de rester zen, c’est donc vous-même que vous préservez. Vous verrez que les discussions seront beaucoup plus agréables de cette façon.

4- Je prends le temps de respirer.

Dans l’idée de rester zen, il n’y a rien de mieux que de s’arrêter pour respirer. Quelle que soit l’activité à laquelle vous vous adonnez, il y a toujours moyen de prendre quelques bonnes respirations afin de vous recentrer et être totalement disponible pour ce qui est en train de se passer.

5- Je me simplifie la vie.

J’aurais aussi pu dire : « Je résiste à l’envie de me compliquer la vie. » Car, si c’est compliqué, c’est généralement parce que vous n’avez pas pris le temps d’évaluer vos options. Après tout, qui a dit que vous deviez absolument faire votre tourtière vous-même ?

6- Je suis responsable de mon état d’esprit

Il peut être facile de pointer les autres, encore plus dans le temps des Fêtes en raison des visites multiples. Comme vous êtes l’entrepreneure de votre vie, vous devez prendre conscience du pouvoir que vous avez sur votre propre bonheur. C’est votre Noël à vous aussi, non ? Pourquoi alors laisser les autres gâcher votre esprit festif ?

7- Je pose mes limites.

Vous n’avez pas à tout accepter avec le sourire. Si quelque chose ne vous plaît pas, il y a moyen de le nommer de façon respectueuse afin de préserver votre équilibre. Évidemment, ne dites pas non à tout sans raison. Noël est une fête de partage, ainsi, il peut être intéressant d’accepter certains compromis sans pour autant outrepasser vos limites.

8- Je choisis de faire ce qui me rend heureuse.

Vous avez envie d’avoir un lutin farceur dans la maison ? De faire des biscuits en pain d’épice ? De lire auprès du sapin illuminé ? Qu’est-ce qui vous en empêche ? C’est Noël, ça n’arrive qu’une fois par année alors prenez plaisir à faire les choses qui vous rendent heureuses.

9- J’accueille le merveilleux dans ma vie.

Vous souvenez-vous des Noëls de votre enfance ? La magie d’attendre minuit, le sapin qui semblait immense, la table des desserts qui n’en finissait plus… magique n’est-ce pas ? Saviez-vous que vous avez encore cette capacité à vous émerveiller ? Essayez, vous verrez que la magie n’est jamais bien loin.

10- Je lâche prise sur ce que je ne contrôle pas.

Tout autant que vous devez faire respecter vos limites, il importe aussi de savoir quand il vous faut lâcher prise. Pour ce faire, rappelez-vous que votre bonheur n’a pas de prix. Ainsi, en vous demandant si ça vaut vraiment la peine de vous battre, il y a fort à parier que vous prendrez soin de vous préserver en lâchant prise.

11- Je suis douce avec moi.

Êtes-vous de celles qui souhaitent que tout soit absolument parfait ? Vous êtes-vous déjà demandé à quel point votre propre jugement pouvait être votre pire ennemi en cette période de festivités ? L’année où j’ai oublié de sortir la couronne de crevettes et que personne n’est mort de faim, cette affirmation a pris tout son sens.

12- Je priorise ce qui est important pour moi.

Ai-je vraiment besoin de vous rappeler la différence entre important et urgent ? Si vous prenez des vacances durant le temps des Fêtes, il devient encore plus essentiel de faire la distinction. Souvenez-vous que vous n’avez que deux mains, que ce soit pour rendre un rapport urgent ou finir d’acheter vos cadeaux. Donc on respire et on priorise.

13- Je choisis de vivre le moment présent.

La nostalgie mène à la déprime et l’anticipation à l’anxiété. Pour vivre un Noël magique et zen, rien ne vaut l’instant présent. Que ce soit l’odeur d’une tasse de chocolat chaud, le rire cristallin des enfants ou la beauté d’une belle tablée, tout vous semblera plus merveilleux et magique dans le moment présent.

14- Je diminue mes attentes.

Je n’ai jamais vu de prix Nobel se gagner pour l’organisation du meilleur Noël au monde. Vous ne participez pas à une course, vous fabriquez des souvenirs. Et jamais les souvenirs ne sont si exigeants. Pensez à vos meilleurs souvenirs de Noël ? Ne sont-ils pas empreints de simplicité ?

15- J’accepte de laisser la magie entrer dans ma vie.

La magie ne peut exister que si vous y croyez Elle peut prendre différentes formes, mais toujours, elle trouvera son point de naissance dans votre cœur. Il vous faut donc lui faire la place dont elle a besoin pour s’épanouir et vous permettre de vivre le Noël que vous souhaitez vraiment.

*Attention : il se peut que vous preniez goût à voir les choses sous cet angle nouveau. Qui plus est, il semblerait que ce soit contagieux. Ne dit-on pas que nous devons incarner le changement que nous souhaitons voir se concrétiser dans le monde ?

Il vous revient donc de changer le monde et de faire de Noël un moment magique et zen en intégrant ces 15 affirmations à votre quotidien dès maintenant ! Pour vous aider à rester inspirée, je vous offre gratuitement cette affiche à imprimer. Qui sait, elle contribuera peut-être à créer des effets papillons dans votre famille et donnera lieu à de belles discussions remplies de magique et de zénitude.

Bonne dernière semaine de l’avent, en route vers la lumière de Noël !

Un petit conte pour se tenir au chaud

Trois hommes rentrent chez eux dans la brume d’une fin
d’après midi d’hiver. Ils vont faire une rencontre étrange sur le
chemin, juste avant de s’enfoncer dans le bois.
Mystère, mystère … et la brume se lève. Chacun des trois
hommes va réagir différemment à cette aventure insolite qui va
changer le cours de leur vie.

Installez vous confortablement près du feu de bois, de
radiateur, près de la flamme d’une bougie qui danse en jetant
autour d’elle sa lueur bienfaisante. Ouvrez grand vos oreilles et
écoutez ..

Reflexion du jour ..

Marshall Rosenberg dans son approche de la communication non violente disait que « les mots peuvent être des murs ou des fenêtres ».

Le conteur parle de la parole d’eau ou de la parole d’huile. Toutes ces approches nous racontent le pouvoir des mots, ceux qui peuvent guérir, panser, soulager et les autres qui détruisent et blessent profondément. Les mots sont immatériels et pourtant ils laissent trace dans la chair, le cœur, l’esprit.

Les médias, les échanges informels ou formels véhiculent souvent de la peur, une peur qui envahit chacun et chacune jusqu’à la paralysie d’oser emprunter son propre chemin qui. Celui ci est singulier et propre à chacun. « Soyez vous même les autres sont déjà pris » écrivait Oscar Wild. C ‘est un peu ça mettre son chemin sous ses pieds, c’est oser devenir soi avec toutes nos imperfections, mais aussi nos trésors et nos pépites qui ne demandent qu’à scintiller doucement sous le soleil du matin ou du couchant . Or l’inconnu fait peur aussi. Alors quoi .. continuer à avancer sur un chemin commun parsemé de peur ou oser prendre le chemin de traverse, celui qui correspond à votre chemin mais pas dépourvu de peur ou d’appréhension non plus. Sur ce chemin là, vous pourrez cueillir les fleurs des champs, ramasser des cailloux, retrouver votre âme d’enfant et finalement vous retrouver pour réinventer votre vie.

Pour conclure voila une petite phrase issue du livre de Nicole Bordeleau « L’art de se réinventer », un livre magnifique, un livre compagnon.

« Si vous attendez de ne plus avoir peur pour réaliser votre rêve, vous risquez d’attendre toute vie » Or .. la vie n’attend pas, alors OSEZ !

La fleur, elle, n’attend pas l’autorisation pour suivre son propre chemin, elle fleurit de toutes ses couleurs même entre deux parpaings, au milieu d’une faille dans le goudron ou encore sur un vieux mur de pierre. Comme la fleur, je vous invite à fleurir !

 

Belle journée !